RDC: bras de fer entre le M23 et la Monusco

Central Africa, Congo, Democratic Republic of the, War — By Armand Djoualeu on August 1, 2013 10:48 am

La Monusco a enfin décidé d’employer la force contre les groupes rebelles et notamment le M23 qui sévissent dans l’Est de la RDC. Ces derniers avaient jusqu’au 01 août pour déposer les armes. Toutefois le dirigeant du M23, Bertrand Bisimwa, a affirmé que ses troupes se battront: “Nous sommes dans nos positions, nous y resterons”

La brigade d’intervention de l’ONU veut instaurer une « zone de sécurité » dans la ville,
un périmètre de sécurité autour de la capitale régionale – jusqu’à la ville de Saké.

A l’expiration de l’ultimatum, « ils seront considérés comme une menace pour les civils et la Monusco prendra toutes les mesures nécessaires pour les désarmer, y compris l’usage de la force, en accord avec son mandat et les règles qui entourent son action », dit le communiqué des Nations unies.

La brigade d’intervention, composée de soldats sud-africains, tanzaniens et malawites, est ainsi dotée d’un mandat particulièrement offensif puisque sa mission est de neutraliser les groupes armés du Nord-Kivu.

Mais le M23 a affirmé qu’ ils se trouvait sur des positions fixées et acceptées par les chefs d’Etat de la conférence des Grands Lacs, le 24 novembre 2012.

Tags:

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

Leave a Comment